4. Spectacles en cours

+ d’infos

Cinq femmes dans une maison d’arrêt se retrouvent souvent à la bibliothèque après les ateliers. Fatiguées, elles échangent sur le quotidien de la prison, les combines, les relations difficiles avec les autres détenues, et leurs hommes qui les ont oubliées là et ne viennent jamais les voir. Elles partagent un festin de Noël imaginaire quand survient une nouvelle détenue qui a été arrêtée alors qu’on lui avait retiré sa fille Alice et qu’ellle s’apprêtait à fuir avec elle. Elles ont été prises alors qu’elle lui achetait dans une librairie On ne badine pas avec l’amour de Musset. Les cinq filles décident de jouer et de filmer la pièce pour envoyer la vidéo à Alice

Durée: 1h30

 

Gertrude, autrice-metteuse en scène tyrannique et cérébrale, retrouve Hortense, comédienne opportuniste et instinctive, actrice naguère adulée, pour la première répétition d’une nouvelle pièce. Gertrude use de son ascendant moral et intellectuel sur sa comédienne pour la soumettre aux exigences démesurées de son texte. Hortense joue avec les sentiments de sa metteuse en scène en lui racontant ses aventures amoureuses. De remarques faussement anodines en critiques délibérément acerbes, les deux femmes s’embarquent dans un bras de fer impitoyable.
Qui dominera l’autre dans ce rapport de force sadique et drôlatique où se mêlent amour et haine, attirance et répulsion ?

Durée: 1h15

 

Deux dames, l’une vivant dans une maison de retraite, l’autre, visiteuse de personnes âgées, s’affrontent dans 3 scènes aux dialogues corrosifs et percutants. On assiste à un jeu de ping-pong entre une résidente espiègle et sa visiteuse plutôt austère qui n’ont en commun que la similitude des prénoms, Emy et Ema.

 

Durée: 1H15

 

Dans la banlieue de Londres, Max vit avec deux de ses fils et son frère célibataire. Les rapports sont faits de violence contenue et du poids des non- dits. Teddy, le fils aîné, professeur aux Etats-Unis, arrive à l’improviste avec Ruth son épouse. L’arrivée de cette femme provocante et séduisante va créer l’effervescence dans cette famille d’hommes.

Durée: 1H45

Juin 1940, la France vient de signer l’armistice. C’est l’euphorie à Berlin. Mais pour Otto et Anna Quangel qui s’accommodaient en silence de la domination du parti nazi c’est une tragédie. Ils apprennent que leur fils unique est mort au front. Ils entrent alors en résistance. Une résistance solitaire dont ils ont conscience des conséquences s’ils sont arrêtés. Aux quatre coins de la ville ils déposent des messages anonymes qui inquiètent la Gestapo. Le commissaire Escherich, pressé par son chef nazi, se lance à leur recherche. Commence alors un redoutable jeu de cache cache qui renforce la détermination et la rébellion de Anna et Otto jusqu’à transformer l’ordinaire de leur vie.

 

Durée: 1h45

 

« Avec Pinter, nous sommes dans le théâtre de l’absurde où le maniement du langage est parfois déconcertant. Les 9 sketches de «Victoria Station et autres sketches» sont de courts dialogues où la communication est difficile. Des duels entrecoupés de longs silences qui sont pourtant «un langage très bavard ». Un style rempli de perturbations langagières absurdes d’où sourd toujours un peu de sexe, beaucoup de relations de pouvoir et un profond humour. »

Durée: 1h15

 

Ce soir Louis de Wittelsbach, Louis II Roi de Bavière, ne dînera pas avec ses fantômes…

Ce soir, le Roi fou, le monarque fasciné par les Arts mais trahi par son entourage, apprend la mort de Richard Wagner par la bouche de son ministre.Entre la douleur et la répulsion pour le ministre, il imagine un jeu de rôles : le procès du Roi.

Avec un humour cinglant et cynique, l’auteur évite le récit historique et crée un personnage alternant confidence à son mignon-espion et joute oratoire avec son ministre. Il prend le parti de nous présenter un Louis II combatif qui réagit avec un dernier sursaut et une grande lucidité aux menaces qui pèsent sur son pouvoir.

Un regard étonnant sur la folie d’un souverain, sublimée par l’Art…

Durée: 1h30

 

Retour en haut